COCO

NOVAK


vendredi 18 juillet je fais partie du Tour de France qui passe à 50 mètres de chez moi tout est archi bloqué toute la journée avec les hélicoptères et tout le bazar qui est énorme d’habitude je m’en vais cette année j’ai eu l’idée très fugace de dérouler un grand papier dans l’herbe et de peindre un message pour passer à la tv d’abord j’ai pensé écrire POÉSIE après LIRE après VIVRE après plus rien je me suis endormie souvent penser aux choses suffit puis ojd avant-veille du grand jour où les gars quand même se tapent la kiki Chartreuse avant de venir chez moi se faire la grande Belledonne sous 35 degrés un homme sonne au portail il propose de peindre mes volets en me disant plusieurs fois C’est dommage c’est tout écaillé je viens de me réveiller je lui dis Merci mais pas maintenant laissez-moi votre carte il insiste il dit Vous savez combien ça vous coûterait la paire de volets poncés je lui dis Mon père était peintre il insiste il dit Ça vous coûterait 100 euro la paire intérieur et extérieur j’ai des pots en promotion je me dis qui c’est ce nigaud j’ai pas la dose de jour ni de café encore je fais pas le lien ni avec mon super concept ni avec mon père j’entends juste son accent je fais pas le lien avec Platel non plus mais je finis par comprendre que ce n’est pas un envoyé de la tv qui voudrait que ma maison n’ait pas l’air délabrée c’est un Belge qui suit le Tour en le précédant pour se le financer et je l’ai laissé partir pour me précipiter ici où je comprends tout car il m’aurait peut-être vendu un de ses pots promotionnels et j’aurais écrit quoi j’aurais écrit PAPA ? quand j’étais enfant au wagon on regardait s’entraîner un gars du coin dans la montée aux lacs qui est si dure qu’elle a été définitivement désinscrite du Tour on criait Allez Novak c’était un pays minier ils ont fermé les mines Novak était canon il me faisait un clin d’œil chaque fois il n’a jamais été qualifié j’écrirais TU ÉTAIS BEAU NOVAK

avec-avec

LE JOUR OÙ JOHNNY M’A PERDUE


Il y a eu un jour où Johnny a perdu moi. À jamais bien que fontaine etc. à jamais plus eau de fontaine de moi Johnny ne boira. Mon affection pour lui qui était vivante d’un jour est morte tuée par violence car c’est ce que violence fait elle tue. Auparavant il y avait eu l’agonie. Auparavant lentement je m’apercevais déjà que l’estime dans laquelle Johnny me tenait au lieu de me tenir me lâchait des petits pets à la figure, des pets embaumés mais c’était fort désagréable c’était très inconfortable je perdais le confort de l’estime de Johnny ça me lâchait tout en gonflant les pectoraux je ne le reconnaissais pas le Johnny. Puis il y a eu le jour où il m’a poussée du petit podium de l’amie de cœur jusque dans la tombe d’une rien du tout.

Ce n’était pas qu’un cas ordinaire de brouille ou de contentieux, de dispute de fâchage et autres simagrées de la mitié. Cette mite rare, c’est pour moi la première fois, cette mite-là c’est à peine croyable je jure elle ne tient pas à moi. Je jure je n’ai rien fait cette fois il ne s’est rien passé c’est tout l’autre cette fois. C’est Johnny. Il a choisi de me perdre plutôt que de répondre à mon appel au secours. Ce que je vais dire est vilain on pourrait l’attraper en gourdin pour défendre pauvre Johnny mais ce serait se tromper lourdement attention je préviens puis je dis dans la grille de Johnny, colonne carrière, rubrique avancement, je n’apparaissais plus cochée comme depuis dix ans à la sous-rubrique utilisable en vue de promotion, par suite d’une part de son récent avancement, par suite d’autre part de cet appel au secours (ce qui m’a pris je dois encore me le demander : qu’est-ce qui m’a pris ?) qui me montrait à lui sans plus aucun de mes pouvoirs magiques, toute impuissante et vulnérable comme je suis aussi, et m’enfonçait d’un coup dans la vase.

Je le sais que si j’aimais Johnny je resterais trouvable pour quand il aura besoin de moi mais violence écrase le lien comme sabot l’asticot et je suis bien trop écrasée depuis ce jour, je suis passée inexistante à Johnny il m’a perdue comme un chien au fond d’un bois je ne peux revenir par pure chiennerie et lui lécher les mains je ne peux me remettre à revivre comme ça. Par mitié défectueuse. C’est pour le restant de la vie cette perdition-là. Johnny Bougeotte. C’est aussi pour ça qu’il n’a pas bien vu. Il n’est pas assez immobile pour voir, les tombes elles sont définitives.

la vilaine rivière Ouse