POUR

REGARDEZ VOIR !


j’ai écrit ce texte pour les carnets de Fernand Fernandez qui ont en lui la place qu’a en nous notre ventre
il expose ses “carnets du cacâtre” à la Minoterie de Nay du 14 juin au 22 septembre et ça déchire pas que le papier

regardez voir ! le texte : ici

l-etre-animal-de-Thierry-Auricanne
regardez voir ! la galerie en ligne de Fernand Fernandez : ici

AXEL BOGOUSSLAVSKY


Bogousslavsky dit que Duras chauffait sa maison quand elle n’était pas là pour réchauffer un grillon qu’elle avait mis dans un aquarium avec des herbes

il dit qu’une journée entière elle n’était occupée que par un chat qui était malade
il dit qu’en rentrant d’un spectacle en voiture elle ne faisait que parler des rambardes et des voitures et de ce qu’elle voyait par la vitre
il dit “on ne tournait pas de film on faisait notre vie”
il dit qu’un jour pendant la répétition d’une pièce il ne savait pas quoi dire elle lui a dit “dis ce que tu veux”
il dit qu’un soir elle lui a dit “mais Axel qu’est-ce que tu fais là tu marches comme un comédien ?”

ça me comble

 Axel Bogousslavsky

VITALE BOUBOULE


il y a les jours où je
fabrique tout toute seule en quantité suffisante il y a les jours où je dois
aller jusqu’à juste avant l’overdose de moi je ne connais
pas d’autre type de jour puis il
y a la nuit aussi j’envisagerais
d’accepter les félicitations mais dans
la conversation la psychiatrie évoque la conservation
de mes neurones je lui coupe la parole
je lui dis non je
souhaiterais conserver mes yeux je souhaiterais
conserver l’usage de mes
jambes je souhaiterais conserver le
plus de dents les cheveux qu’on se fait à
ne pas perdre la boule
la psychiatrie oublie que qui n’a pas d’avantages a besoin
d’oublier la psychiatrie
ne fume même pas du tabac la psychiatrie prend ma
carte vitale je la reprends
la psychiatrie ne reste pas souvent
dans la voiture à regarder passer les gens je reste dans la voiture
souvent les bras croisés vitale
bouboule à regarder passer les gens

M’EN EXPLIQUER


puisque après tout nous avons survécu et après tout nous avons survécu longtemps et après tout nous ne sommes pas mortes de chagrin et après tout nous ne sommes pas devenues folles ce qui aurait été plus facile à lire que cette perte de structure interne cette perte de raison par à-coups ce devenues-juste-un-peu-folles qui n’est ni immédiatement visible ni mesurable ni bien acceptable quant à moi j’aurais préféré qu’on me délivre une carte d’immatriculation en même temps qu’on m’aurait tatouée du signe par lequel on reconnaîtrait les devenues juste un peu folles j’aurais voulu être marquée du signe d’exclusion au lieu que rien de ma personne ne le signale d’emblée et que j’en sois encore réduite à devoir articuler des séries de mots qui manquent même au vocabulaire commun car sauf à mentir il m’est brutalement devenu impossible de comprendre tout un tas de sollicitations et de questions et de situations et de fonctions ça m’a été enlevé et je ne peux même pas m’en expliquer