CALCUL

EGO


on ne cherche pourtant pas à parler autrement on semble accepter notre parole comme on accepte notre voix on apprend des mots parfois on attrape une expression comme un virus on laisse un message sur le répondeur et c’est toujours le même je n’ai qu’un seul message de chacun de mes interlocuteurs c’est toujours très exactement le même qui dit qui il est dit bonjour dit comment ça va dit ce qu’il a à dire dit aurevoir dit les mêmes je t’embrasse avec les mêmes intonations comme il est possible qu’il les dise à d’autres mais surtout ne les dit jamais autres ça me frappe maintenant ça me serre le cœur maintenant que je viens d’effacer les noms du répertoire de mon téléphone je ne voulais plus les tenir serrés dans l’alphabet je ne voulais plus ces noms morts c’est ce que je croyais imbécile je ne voulais qu’avoir la surprise de ne pas savoir qui m’appelle et peut-être aurait-on eu une chance de se surprendre par le seul anonymat imbécile et naïve qui pourtant ne croit pas aux revenants le répondeur c’est normal qu’il dise toujours la même chose mais les appelants ils sont vivants pourquoi ne pas parler autre que soi et pourquoi ne pas même essayer soi et toi et moi je m’écoute je m’entends je me répète je me répète j’attends ça aussi de ma propre parole j’attends de finir par parler autre parce que j’aurais fini par penser autre par sentir autre comme vouloir si fort écrire autre qui aide à surveiller ça mais au contraire aide de moins en moins à accueillir la parole de qui ne va pas vriller est-ce écrit d’avance ne va pas me renverser ne va pas me tenir au bout de sa lance à incendie ne va pas me prendre par surprise et qui me surprendrait qui m’arracherait du sol où je me tiens aux fers sauf un revenu d’être mort ayant fini d’être mort et après deux dizaines d’années ferait entendre tout le nouveau de lui que j’aurais manqué et tout alors tout le temps à venir serait autre

ego repetitor

LES RUBANS D’AMOUR


27,27 mètres d’amour extraits de ‘La Taille des hommes’ et réécrits en les ajustant à des rubans de mercerie ancienne qui mesuraient 99 cm pour le premier ou 155 cm je vois là au milieu ou 222 cm pour le plus long – seuls les chiffres pile me sautent aux yeux – ces rubans qui peuvent avoir l’air délicats ne l’étaient pas tant que ça – ils portaient les seins des femmes qui ont connu la guerre et leur parole crue était enfermée dans du papier cuisson aussi quant à moi je n’y ai jamais rien vu de précieux et j’ai spécialement aimé faire ce travail de plieuses – postières couturières cuisinières – qui s’est trouvé être aussi notre travail le plus vendu – il était excitant comme une belle fille sur le pas d’une porte et tu ne sais pas trop ce qui va se passer à l’intérieur mais vu le prix tu te dis que tu ne risques rien – sans le savoir on avait trouvé la formule rêvée de tout artiste dont on ne s’est jamais resservies

ruban-NON

avec Claire Colin-Collin
chez NON

ANIMALAMOUR


j’ai écrit ‘Animalamour’ mais les enfants de l’école des Assions ont écrit Animalin et Christian Sorrentino a écrit Du territoire et des bêtes

quand je compte je compte le non-publié comme le publié et après tant d’années le non-publié compte double c’est étrange il semble être précisément ce sur quoi compter – garder équilibre – comme yeux oreilles mains pieds

‘du territoire d’Animalamour’

castordonner

LA FÉE JOHNNY


dans un catalogue de 500 titres à peu près je peux me tromper mais j’ai compté 13 noms de femmes correspondant à 18 titres – une de ces femmes contribue à un ouvrage collectif une est photographe une est calligraphe deux sont dessinatrices puis les deux académiciennes bleu blanc rouge décédées (5 titres à elles deux) une dite grande dame du surréalisme une chevalier des arts et des lettres (2 titres) et chère Virginia (à paraître) – restent trois – une est spécialiste des doctrines de l’hermétisme de l’alchimie et du bouddhisme une a publié ses poèmes en 1993 et je n’ai pas trouvé la dernière sur Google – pas envie de vérifier si elle est vivante en bas résilles ou en fauteuil roulant – pas trop envie non plus d’aller compter les noms pas français français ni de m’assurer qu’il n’y a pas un seul Africain au catalogue

Woodie GuthrieWoody Guthrie

‘John Henry had a little woman / her name was Polly Ann / John Henry took sick and he had to go to bed / and Polly Ann drove steel like a man lord lord / Polly Ann drove steel like a man / I say Polly Ann drove steel like a             / Polly Ann drove steel like a man’

Internet Archive

Katherina Bornefeld The Ex - foto HazamModoffKatherina Bornefeld – batteuse et chanteuse des The Ex depuis 1984

The Ex live at Yared Music School

EURO HEURE


‘langue des signes : 40 euro/heure
formations diplômantes de reconversion : 104 euro/heure’

Faulkner ne sait pas s’occuper du courrier
Eudora Welty ne sait pas trouver du travail
Hemingway sait négocier un contrat
Bukowski sait animer un atelier d’écriture
clv sait faire claviste
Kurt Vonnegut sait